Les crises ont toujours été de bons révélateurs des travers de nos sociétés et celle-ci ne fait pas exception, en particulier en matières de d’inégalité de genre.

Ainsi le journal du CNRS donne la parole à l’une de ses chercheuses, Clyde Plumauzille : Comment la crise fait-elle ressortir les inégalités de genre ? Clyde Plumauzille, chargée de recherche CNRS au Centre Roland Mousnier, explique comment cette crise est aussi une crise du « care » et comment « les femmes retrouvent ce qui a été construit comme leur apanage naturel à savoir prendre soin de leur proches et des autres ».  « On serait revenu à 70% temps de travail consacré aux tâches domestiques assuré par les femmes. Jusqu’à présent, on avait essayé de passer en dessous de la barre des 60%, mais ça remonte. Le fait que la crise oblige certains, et en l’occurence plutôt certaines, à rester à la maison pour s’occuper des enfants (…) montre à quel point ce sont finalement encore et  toujours les femmes qui sont là pour assurer ce travail »

Bien sûr, cela semble avoir des conséquences en sciences. Vous pourrez ainsi lire :