Les projets de recherche

Les projets de recherche

H2Kola Hydrogen, reduced gases and rare metals in the Kola peralkaline complexes

Leader (G3) S. Salvi

 H2Kola:  Sources, distribution and fluxes of hydrogen (H2) and associated gases in agpaitic igneous complexes (ISTerre – GET) – Example of the Khibiny and Lovozero nepheline-syenite massifs, Kola Peninsula, Russia: metallogenic and environmental consequence 

A joint Franco-Russian collaborative H2Kola project aimed at investigating abiotic hydrogen and associated gas migration by taking the Lovozero-Khibiny massifs as a case study, using a multiscale and multi-technics approach. Our ambition is to provide a new integrated source-to-seep view of hydrogen migration in agpaitic geological settings, in geological sources and recent near-surface environments. We will investigate the role that these gases had on critical metals during ore genesis, as well as the current environmental perturbation observed in the region. 

Collaboration ISTerre (Grenoble), GET, KSC (Apatity, Russia)

Projet CARE (2020-2021) : Caractérisation de la présence d’Arsenic et Risques environnementaux et sanitaires liés à l’Eau et l’air au Chili 

Leader (G3) Eva Schreck

Ce projet interdisciplinaire vise à caractériser les risques environnementaux et sanitaires liés à la qualité des eaux et de l’air dans 3 communes situées au nord de Santiago du Chili. Des sources de pollution ont été identifiées en 2019, qu’elles soient d’origine anthropique (industrielles et agricoles) ou naturelle en raison d’un fond géochimique riche en métaux et métalloïdes. Ce projet a pour objectif de déterminer les concentrations en éléments métalliques dont l’As dans les eaux de consommation et de surface, et à suivre la cinétique de potentiels dépôts atmosphériques riches en métaux via l’installation de plantes épiphytes sur cette zone soumise à une importante sécheresse depuis plus d’une décennie.

Le projet CARE vise à étudier les facteurs biogéochimiques potentiellement impliqués dans le transfert de l’As entre les compartiments de l’environnement et le rôle des microorganismes dans ces processus. Enfin, une étude approfondie est menée sur la construction sociale du risque en déterminant les représentations des pollutions et de leurs impacts, ainsi que les pratiques liées à l’eau, en collaboration étroite avec les géographes du laboratoire GEODE. L’apport principal de ce projet réside dans la coproduction de données en SHS et biogéochimie, sur un sujet peu documenté malgré les enjeux sanitaires et environnementaux de cette région minière du Chili.

Rechercher