En France, les nouveaux docteurs ne portent pas de chapeaux ridicules, mais au CESBIO, la célébration de l'avènement d'un nouveau docteur fait toujours l'objet d'un sérieux buffet, organisé par Laurence Keppel et financé par le laboratoire. Si vous avez constaté que certains membres du CESBIO ont pris du poids récemment, ne cherchez pas plus d'explication : nous avons eu six soutenances de thèses en deux mois, et donc 6 pots de thèse, seulement entrecoupés par les fêtes de fin d'année.

Trois de ces thèses portent sur l'eau (irrigation (Luis Oliviera), humidité des sols (Safa Bousbih), bilan hydro-météorologique (Jordi Etchanchu)), deux sur l'occupation des sols (utilisation de l'information historique (Benjamin Tardy), utilisation du contexte spatial(Dawa Derksen)), et enfin, une sur l'estimation des variables forestières (David Morin). Toutes utilisent des données des satellites Sentinel du programme Copenicus, ou des données similaires plus anciennes.

Vous pouvez cliquer sur les images pour accéder aux diaporamas des thèses. J'en profite pour féliciter les brillants docteurs !

 

Luis Enrique Olivera


 

Jordi Etchanchu


 

Dawa Derksen


 

Safa Bousbih


 

Benjamin Tardy


 

David Morin

 

One thought on “6 thèses soutenues au CESBIO entre décembre et février

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *