Campagne expérimentale dans des conditions estivales extrêmes sur Auradé ! Entre orage (apport de 40 mm de pluie), puis sècheresse et canicule (40°C), les variations de l’état hydrique du sol de la parcelle flux ICOS d’Auradé furent optimales entre fin juin et mi-juillet 2022 pour accueillir et mener la campagne expérimentale Pré-HiDRATE (integrating High resolution Data from Remote sensing And land surface models for Transpiration and Evaporation mapping). Cette campagne fut menée pendant près de 4 semaines, dans le cadre du projet DETECT (Disentangling the role of land use and water management ; contact scientifique : Youri Rothfuss) et de la préparation de l’ANR potentielle HiDRATE (contact scientifique : Gilles Boulet). Elle était destinée à expérimenter et comparer des méthodologies de mesures pour (1) discriminer et quantifier les composantes des flux d’évapotranspiration (ETR) (Quade et al, 2019, https://doi.org/10.1016/j.agrformet.2018.12.002), soit l’évaporation du sol et la transpiration du tournesol cultivé, et (2) caractériser l’effet de l’état d’humidité du sol sur leur contribution respective à l’ETR. Cette campagne a fédéré plusieurs équipes, des scientifiques du CESBIO et une équipe allemande venue s’installer sur le terrain avec sa lab’mobile MOSES (pick-up et cabine laissée à demeure).

Lors de cette campagne, plusieurs dispositifs ont été mis en œuvre et sont présentés ci-après :

(1) Isomobile MOSES (Youri Rothfuss, Daniel Schulz, Nils Becker) :Mesure à basse fréquence des compositions isotopiques en hydrogène et oxygène (δ2H et δ18O) de l’eau du sol, des plantes et de l’atmosphère dans le profil de culture : outil potentiel pour la décomposition de l’ETR en ses 2 composantes la transpiration et l’évaporation. Echantillonnage à haute fréquence (10 Hz) et mesure en continue des δ18O et δ2H de la vapeur d’eau atmosphérique permettant une estimation de la signature isotopique de l’ETR selon la méthodologie des fluctuations turbulentes.

 

Dispositif de mesures avec prélèvement d’air selon 3 profils sur une hauteur 5-150 cm

(2) Dispositif de mesure de flux de Sève (Valérie LeDantec, Franck Granouillac)

Suivi de la transpiration au pas de temps semi-horaire sur 6 pieds de Tournesol par la méthode de mesure de flux de sève reposant sur l’équilibre thermique de la tige (stem heat balance, SHB).

(3) Dispositif de proxidétection SIF (solar-induced chlorophyll fluorescence ; Valérie LeDantec, Pascal Fanise)

Suivi de l’état de fonctionnement du couvert végétal par mesure de l’émission de fluorescence chlorophyllienne induite par le soleil par proxidétection.

(4) Microlysimètre (Gilles Boulet)

Il s’agit d’une dizaine de cylindres de PVC contenant des échantillons de sol non déstructuré mis en place in situ et pesés tous les 2 jours environ pour suivre l’évaporation réelle du sol

La campagne étant maintenant terminée, il ne reste plus qu’à traiter et analyser les données ! A suivre… on croise les doigts pour l’ANR HiDRATE.

Youri et son équipe reviendront au printemps 2023 pour y réaliser une nouvelle campagne, en tout point similaire mais cette fois sur une culture d’hiver et en conditions moins « stressantes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.