Sur une image Pléiades acquise le 15 janvier, Etienne a remarqué une fracture qui traverse une bonne partie de la langue du glacier de l'Astrolabe auprès de la base Dumont-d'Urville en Antarctique.

On peut reconstituer l'ouverture de cette crevasse à partir d'une série d'images Sentinel-1 (une année complète de janvier 2020 à janvier 2021)

D'après la dernière image Sentinel-2 disponible, l'iceberg en couveuse pourrait avoir une superficie de 27 kilomètres carrés soit 4 000 terrains de football, ce qui est vaste mais beaucoup moins que l'iceberg A68 qui mesurait 5 800 km2 au moment de sa séparation avec la plateforme de glace Larsen C !

Le vêlage pourrait prendre encore du temps. Un iceberg à suivre donc...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.