Sur une image Pléiades acquise le 15 janvier, Etienne a remarqué une fracture qui traverse une bonne partie de la langue du glacier de l’Astrolabe auprès de la base Dumont-d’Urville en Antarctique.

On peut reconstituer l’ouverture de cette crevasse à partir d’une série d’images Sentinel-1 (une année complète de janvier 2020 à janvier 2021)

D’après la dernière image Sentinel-2 disponible, l’iceberg en couveuse pourrait avoir une superficie de 27 kilomètres carrés soit 4 000 terrains de football, ce qui est vaste mais beaucoup moins que l’iceberg A68 qui mesurait 5 800 km2 au moment de sa séparation avec la plateforme de glace Larsen C !

Le vêlage pourrait prendre encore du temps. Un iceberg à suivre donc…

3 thoughts on “Le glacier de l’Astrolabe s’apprête à vêler un bel iceberg

  1. juste pour info,
    Le vêlage vient de se faire en ce début du mois de novembre 2021, en corrélation avec une débâcle forte quelques jours précédents, la mer libre de glace étant présente aux abords du glacier. Ce vêlage a eu lieu lors d’un épisode de vents forts de Sud-Est ( 40KT rafales 60KT). Je travaille actuellement à Météo-France en Terre-Adélie ;). Les images sentinel 1b permettent de voir l’évolution du vêlage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.