=>

Je n'irai probablement jamais en Nouvelle Calédonie, le voyage en avion plomberait mon bilan carbone pour les 10 prochaines années. Mais je viens d'avoir la chance de l'admirer depuis 700 km d'altitude, grâce aux synthèses mensuelles de Niveau 3A produites par Theia avec les données Sentinel-2. Comme je ne suis pas égoïste, voici un lien pour visualiser la mosaïque de ces images obtenue pour le mois d’août 2019. Pour une fois, j'ai fabriqué la mosaïque à 10 mètres de résolution, et ça en vaut la peine.

En cherchant bien, vous allez trouver quelques artefacts sur cette région très nuageuse, mais la plupart sont sur la mer, et malheureusement sur le lagon. Notre méthode est faite pour fonctionner sur les terres : si vous voulez en savoir plus, consultez cet article.

 

Un petit zoom sur le fameux cœur de Voh, immortalisé par Yann Arthus-Bertrand

 

 

Pour commencer la visite, cliquez sur l'image ci-dessous. Je prends le risque de vous inciter à aller voir sur place, mais si c'est le cas, je refuse d'endosser votre bilan carbone. Nous dirons que c'est la faute de Sentinel-2.

Cliquez sur l'image pour visiter la Nouvelle-Calédonie

 

Une traversée Ouest-Est de la grande Terre

3 thoughts on “Pour le plaisir des yeux, la synthèse mensuelle Theia sur la Nouvelle Calédonie

  1. Je me permet de vous adresser mes sincères felicitations. On peut constater votre passion pour le metier et aussi le sens de devoir envers l'environement et du bonne humour. Je commence a peine à apprendre quelques détails sur la télédétection et son usage pour faire OSO, car j'a migré vers les applications de l'apprentisagge automatique.
    Merci en tout cas pour votre magnifique travail de vulgarisation de vos démarches scientifiques.
    Bonjour depuis la Colombie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.