La rupture du barrage de Kakhovka au sud de l’Ukraine a eu lieu tôt le matin du 6 juin 2023.

L’évolution de la hauteur d’eau du lac mesurée par altimétrie satellite est disponible sur Hydroweb. On peut constater que le niveau du lac est passé de 13,80 m le 8 juin à 08:18 à 11,86 m le 9 juin à 08:28, soit une baisse proche de deux mètres en 24h. La surface du lac Kakhovka dans la base OpenStreetMap est 2055 km2 (*). Donc en négligeant les apports en amont du réservoir et l’évaporation, on peut estimer le débit sortant en m3/s : 2055 km2 × 2 m / jour = 2055’000’000 × 2 / (24 × 3600) = 48’000 m3/s. A titre de comparaison, ce débit est similaire à celui du fleuve Congo, ou bien cent fois celui de la Seine.

Image
Hauteur d’eau du réservoir de Kakhovka. Les données proviennent de trois satellites : Sentinel-6A (track number: 42), Sentinel-3A (track number: 197, 311, 584, 698) et Sentinel-3B (track number: 311,425,698).

La vidange du lac se voit aussi par imagerie optique. La bande infrarouge du capteur OLCI du satellite Sentinel-3 permet de bien distinguer la surface inondée en aval du barrage autour de Kherson [voir dans le EO Browser].

Images Sentinel-3 du 5 juin et 7 juin 2023

Ces images ont une résolution assez faible (300 m/pixel) donc on ne peut pas vraiment zoomer davantage sur Kherson. Pour cela il faut chercher des images Sentinel-2 à 20 m de résolution. Malheureusement, la fréquence de revisite de Sentinel-2 est plus faible et les inondations autour de Kherson sont cachées par des nuages dans l’image Sentinel-2 du 8 juin. En revanche, les images radar du satellite Sentinel-1 ne sont pas obstruées par les nuages et révèlent les zones inondées (baisse de la rétrodiffusion = teintes plus sombres) [EO Browser] :

Images Sentinel-1 la de rétrodiffusion en polarisation VV du 28 mai et 9 juin

Les images Landsat montrent aussi l’ampleur des inondations. La montée des eaux dans le fleuve Dniepr a même causé la remontée du niveau de l’eau dans son affluent l’Inhoulets !

Images Landsat du 01 et 09 juin 2023 (composition colorée avec la bande infrarouge)

Sentinel-2 nous permet tout de même de voir le retrait du lac en amont du barrage. Vers Marianske, le trait de côté a reculé de plusieurs centaines de mètres en trois jours.

Images Sentinel-2 du 5 juin et 8 juin 2023

Toutes ces images et données sont publiques et peuvent être diffusées librement.

(*) On peut récupérer le polygone du lac via le plugin QuickOSM par exemple en recherchant la clé wikidata donnée sur openstreetmap.

et calculer sa surface via le menu vecteur > ajouter les attributs de géométrie (attention à bien sélectionner « Ellipsoïdale » ou bien d’utiliser un système de projection adapté au calcul des aires).

Pour s’assurer que le polygone est correct on peut l’exporter en GeoJSON ou KML et le superposer à une image satellite (ici Sentinel-3 09/06/2023) dans le EO Broswer.

Pour en savoir plus sur Hydroweb : Cretaux J-F., Arsen A., Calmant S., et al., 2011. SOLS: A lake database to monitor in the Near Real Time water level and storage variations from remote sensing data, Advances in space Research, 47, 1497-1507 https://doi.org/10.1016/j.asr.2011.01.004

Photo du barrage de Kakhovka par Lalala0405 (Avril 2013) CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=25621373

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.